L’industrie de la musique lance le « Blackout Tuesday »

Au vu des manifestations antiracistes aux États-Unis, l’industrie de la musique a lancé le « Blackout Tuesday ».

Sur tous les réseaux sociaux, le hashtag #BlackOutTuesday, ainsi qu’une photo d’un carré noir étaient utilisés par bon nombre d’artistes, labels et maisons de production en solidarité au mouvement « Blackout Tuesday ». Ce mouvement vient reconnaître l’injustice commise à l’encontre des artistes noirs.

Rihanna, Drake, les Rolling Stones, Quincy Jones ou encore Billie Eilish étaient parmi les célébrités à y participer.

Certaines maisons de production ont même profité de cette journée pour prendre une pause dans le travail quotidien pour ouvrir les discussions sur le racisme et l’inégalité dans l’industrie de la musique.

Bandcamp, une plateforme dédiée aux musiciens, a promis de faire un don d’une partie de ses ventes. La compagnie a aussi promis 30 000 dollars annuellement à des associations de droits civils.

Par contre, certains artistes ont relevé que le « Blackout Tuesday » pouvait éclipser la campagne BlackLivesMatter (BLM). Le rappeur Lil Nas X a confié qu’il fallait plutôt profiter pour accroître les messages antiracistes et soutenir le mouvement BLM.

 

Partager