Lous and The Yahuza, Tessae et Lala & ce font parler d’elles

Racisme, prostitution, agression sexuelle… aucun sujet n’est laissé de côté par la toute nouvelle génération de rappeuses francophones.

Le monde du rap français voit depuis quelque temps l’émergence d’un nouveau type de rappeuses : celles qui ne se taisent plus ! Ces artistes féminines enchaînent les morceaux où les sujets peuvent être à la fois légers, mais aussi très lourds.

À titre d’exemple, on peut prendre Lous and The Yahuza (nom de scène de Marie-Pierra Kakoma) qui, sous des sons festifs, à glisser quelques thèmes sensibles comme le cancer dans le morceau « Amigo » ou les victimes de viol dans « Quatre heures du matin ». Cette rappeuse d’origine congolaise a aussi connu le succès avec son single « Dilemme » (plus de 7,6 millions de vues sur YouTube) et a même fait une apparition sur le show télévisé américain « Jimmy Kimmel Live ! ».

Depuis le départ de Diam’s en 2012 du monde du rap féminin, elles sont peu nombreuses à avoir été au-devant de la scène. Les rappeuses affirment avoir toujours été là, mais cachées derrière la misogynie. Le magazine « Madame Rap » avance que plusieurs artistes devraient émerger dans les années à venir. Parmi les dernières tendances : Lala & ce et son album « Everything Tasteful » ou encore l’adolescente Tessae et son single « Salope ».

 

 

Partager